Quelles autres assurances sociales sont recommandées ?

En cas de maladie, l’entreprise est tenue de continuer à rémunérer les employés pendant une certaine période d’un minimum de 3 semaines et pouvant aller jusqu’à plusieurs mois. Cette période est généralement définie dans le contrat de travail et se base sur les échelles de Berne, Bâle et Zürich. Elle varie selon le nombre d’années de service du collaborateur.

Pour couvrir ce risque financier, les entreprises ont la possibilité de souscrire une assurance indemnités journalières qui couvre la perte de gain en cas de maladie pendant une période de 2 ans (720 jours).

L’employeur peut également souscrire une assurance en cas d’incapacité de gain, qui intervient après expiration de l’assurance indemnité journalière (après 2 ans). Elle garantit alors à l’employé une rente conforme.

Ces assurances peuvent être conclues auprès des caisses-maladies ou des assurances. S’il le souhaite, l’employeur peut facturer la moitié des primes à l’employé.

Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez?

CONTACTEZ-NOUS